• Borobudur
  • Lukisan dinding Jogja
  • Gunung Merapi
  • Batik Indonesia
  • Taman Sari
  • Batik Indonesia

Activités 2006

Mercredi 13 décembre 2006

Le président de la Scam et l'association franco-indonésienne Pasar Malam vous prient d'assister à la projection

West PapuaWest Papua
un documentaire de Damien Faure, 2003, 52min., Kimsa Films


En 1999, Damien Faure apprend qu'une guerre oubliée des média sévit en Papouasie. Il décide alors de réaliser un film, tout en sachant que ses connaissances sur l'Indonésie et ses provinces séparatistes sont quasi nulles. En se documentant, il découvre l'existence du Mouvement Indépendantiste Papou, l'OPM, et de sa branche armée, le TPN. 
Il lui faut trois ans de rencontres, de lectures, de doutes, d'assimilation pour enfin entrer en contact avec des membres de l'Armée de Libération Nationale. De ses premiers pas en Australie en passant par Port-Moresby, capitale de Papouasie Nouvelle Guinée, indépendante depuis 1975, il arrive à Kiunga, ville minière à la frontière entre la PNG et la Papouasie Occidentale, 26ème province de l'Indonésie. 
Là, il est attendu par un missionnaire français en contact avec des membres de la résistance, réfugiés au bord de la frontière. 
Le film est la mise en lumière d'un conflit perdu au bout du monde et que la communauté internationale semble ignorer avec hypocrisie.

Mercredi 13 décembre 2006, à 19h30, à la Scam, 5, avenue Vélasquez, 75008 Paris. Métro Villiers ou Monceau
La projection sera suivie d'un cocktail.

Mardi 4 juillet 2006

Une émission en hommage à Pramoedya Ananta Toer

Mardi 4 juillet, en direct, de 10 h à 11 h, sur France Culture.
On peut aussi écouter l'émission sur le site de franceculture.com (rubrique "mardis littéraires") pendant une semaine.
Les intervenants de l'émission sont :
- Patrice de Beer (le Monde)
- François Raillon
- Etienne Naveau
- Anton Aropp qui a écrit une biographie de Pram (ed. Kailash)
La productrice est Pascale Casanova

Jeudi 1er juin 2007

De Srivijaya à Bintan: aspects du monde malais en Indonésie

Jeune femme en costume de mariage malais traditionnelPhoto Gilles Massot
Jeune femme en costume de mariage malais traditionnel

Les débuts de l'histoire : les Malais de Srivijaya
Par Pierre-Yves Manguin, Directeur d'Etudes à l'Ecole française d'Extrême-Orient, enseigne à l'Ecole pratique des Hautes Etudes, Paris
Les progrès récents de l'histoire et de l'archéologie permettent aujourd'hui de mieux comprendre les premiers temps du monde Malais.

Bintan, le phoenix de l'archipel Malais, héritier de Srivijaya.
Par Gilles Massot, Ecrivain, photographe. Enseigne la photographie à l'université de Singapour.
Le port malais de Bintan, qui occupa à plusieurs reprises une position clef dans le commerce maritime de la region, a vu se developper une culture dont l'influence sur l'Indonésie d'aujourd'hui est souvent ignorée.

Jeudi 1er juin, de 19h30 à 22h30, Salons du 1er étage de La Maison de l'Asie,
22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, M° Trocadéro
Participation aux frais, buffet compris : 10€ (membres Pasar Malam, Société des Etudes Euro-Asiatiques et étudiants), 15€ non membres

Avec nos chaleureux remerciements à l'Ecole Française d'Extrême-Orient.

23 Mai 2006 - Hommage à Pramoedya Ananta Toer

En hommage à Pramoedya Ananta Toer, grand écrivain et homme de courage, disparu le 30 avril dernier, projection du documentaire Indonésie, sur les chemins de la démocratie...

Hommage à Pramoedya Ananta Toer©Marjane Productions

Nos vifs remerciements à Marjane Productions pour leur aimable autorisation à publier ce document extrait du film l'Indonésie, sur les chemins de la démocratie... où l'on voit, de haut en bas, l'armée de Suharto (1967), Pramoedya Ananta Toer lors de son emprisonnement dans l'île de Buru et dans son bureau à Bogor, au moment du tournage en 2004.

19h00 - Le réalisateur Allan Wisniewski évoquera Pramoedya Ananta Toer avec qui il a passé cinq jours lors du tournage de l' Indonésie, sur les chemins de la démocratie...

19h08 - Indonésie, sur les chemins de la démocratie .... (2004, 52 minutes) Documentaire réalisé par Allan Wisniewski et Najib Dhoum (Marjane Productions), conseil scientifique et traduction par Jean -Marc Degrave.

Ce film - concis, construit avec rigueur- tente de (et réussit à) donner un visage varié et vivant à l'Indonésie. On y rencontre bien sûr Pram. En fin de vie, il est la figure centrale du film, dégageant encore et toujours une grande énergie et semblant désigner ses héritiers : la jeunesse d'Indonésie qu'il encourage à poursuivre les chemins de la démocratie débroussaillés par leurs aînés. On y fait connaissance avec une femme syndicaliste, un porte-parole des étudiants, un groupe de rock musulman et démocrate, on y découvre de nombreux documents historiques des archives néerlandais.

Ce documentaire a été diffusé par les chaînes de télévision France 5 en 2004 et RTBF en 2005.

23 mai à 19h00, cinéma Accattone, 20 Rue Cujas, 75005 Paris, RER Luxembourg, m° Cluny.

30 avril 2006

Pramoedya Ananta Toer 1925-2006

Pramoedya Ananta Toer 1925-2006Le 30 avril, dimanche matin à 8h40, heure locale, Pramoedya Ananta Toer est mort à son domicile à Jakarta. Il était âgé de 81 ans. Pramoedya Ananta Toer, un très grand écrivain indonésien, né en 1925 à Blora (Java), fut aussi le plus ancien prisonnier indonésien, assigné à résidence surveillée jusqu'en 1999, Emprisonné d'abord par les Hollandais en 1947 jusqu'en 1949 au moment de la guerre d'indépendance pour s'être engagé aux côtés du mouvement nationaliste indonésien. Ensuite, en 1960 par Soekarno, il fut détenu sans jugement pendant un an pour avoir dénoncé la discrimination politique à l'encontre de la communauté chinoise en Indonésie dans son livre "les Chinois en Indonésie". Enfin, de 1965 à 1979, sous le règne de Soeharto, au bagne de Buru, pour ses positions considérées comme communistes.

C'est là qu'il écrivit sa tétralogie sur l'avènement du nationalisme indonésien :
Terre des hommes, Enfant de toutes les nations, Traces de Pas, La maison de verre. Ces histoires, il les raconta d'abord à ses co-détenus avant de les écrire sur des feuilles qui furent secrètement sorties de Buru par les prisonniers libéres. Son oeuvre, très abondante, plus de trente romans, dont Famille de guérilla, Histoires de Blora, La vie n'est pas une foire nocturne, Corruption, de très nombreux articles, nouvelles, études historiques, essais, reste néanmoins très peu traduite en français. Gadis Pantai, la fille du rivage est le dernier roman disponible en français, traduit par François-René Daillie et publié chez Gallimard, en 2004. Une figure immense de la littérature, Pram était aussi un homme qui a su accompagner son époque déchirée par des guerres de résistance, prêt toujours à engager la lutte pour les déshérités, tous les déshérités. Nous avons perdu un ami.

Mardi 25 Avril 2006

The Rainmaker. Impian Kemarau 
(Le faiseur de pluie. Rêve de saison sèche)

The Rainmaker. Impian Kemarau Mise en scène Ravi Bharwani, 2004, 90 min., Production Ravi Bharwani,
Film indonésien, v.o. sous-titré anglais

En présence de Pierre Rissient, spécialiste du cinéma d'Asie

20h00 Introduction au cinéma indonésien par P. Rissient
20h15 The Rainmaker. Impian Kemarau
21h45-23h00 Verre de l'amitié

Johan, jeune météorologiste d'une agence gouvernementale de Jakarta est stationné dans un hameau d'une région particulièrement déshéritée de la côte sud de Java, où règne la sécheresse. Il observe le ciel, afin de décider du moment propice pour que ses collègues envoient un avion bombarder les nuages et provoquer la pluie tant attendue. Mais rien ne bouge dans l'atmosphère, pas plus que dans la vie du village rythmée par les séances de théâtre d'ombre (wayang), la musique et les cérémonies. Johan est mal accueilli par les villageois, qui croient plus à leurs traditions et à leur mode de vie ancestral qu'à la météo et qui n'ont aucune confiance dans le gouvernement. Johan est épris de la chanteuse Asih, qui se produit lors des séances de wayang et qui est également masseuse. Mais il semble avoir un rival en la personne du maire. Un autre personnage, dans ce film qui en compte très peu, est la jeune servante de Asih. Attentive et dévouée, elle incarne l'attitude générale de soumission au destin collectif. Un homme se suicide par pendaison. Cet événement donne lieu à une cérémonie particulière d'exorcisme, avec repas communiel et représentation de wayang. Pour finir, le gouvernement annule l'opération pluie et utilise l'avion pour distribuer des tracts de propagande.

Film d'atmosphère d'une grande lenteur, c'est aussi un film d'une remarquable qualité esthétique qui évoque la vie d'un village à travers les attitudes et les expressions de quelques individus et les nombreuses manifestations de la culture traditionnelle javanaise. 

Ravi BharwaniRavi Bharwani, diplômé de l'Institute of Arts de Jakarta (IKJ) en 1990.

Il travailla pour des spots publicitaires, des documentaires et un télé film. The Rainmaker est son premier long métrage. La première du film eut lieu à Pusan en Corée dans la catégorie du nouveau cinéma asiatique. Il fut ensuite sélectionné aux festivals internationaux de Bangkok, Jakarta, Rotterdam, Barcelone, Vladivostok et Shanghai. C'est là où il reçut le premier prix dans la catégorie « nouveaux talents d'Asie ».

Mardi 25 avril 2006, 20h00-23h00, Cinéma Accatone, 20 Rue Cujas, 75005 Paris, RER Luxembourg, m° Cluny, entrée 8€

Mardi 21 février 2006

Histoire d'un métissage culinaire aux Indes néerlandaises : le rijsttafel ou du riz à toutes les sauces...
Conférence, illustrée de nombreuses diapositives, par Jean Rocher*


La colonisation a été, notamment dans le domaine de la culture, à l'origine de nombreux phénomènes d'osmose et de métissage entre colons et colonisés. Pour ce qui est de l'art culinaire, art mineur, certes, mais, comme les autres, représentatif du génie des peuples, les interactions ont été aussi réelles que durables. L'Afrique du Nord, par exemple, a ainsi légué le couscous et le méchoui à l'ancienne puissance coloniale. Pour ce qui est des Indes néerlandaises, c'est incontestablement le rijsttafel qui a marqué les papilles des colons.

(...) Pour tenter de comprendre les origines de cette acculturation gastronomique, nous nous référerons aux récits des voyageurs qui parcoururent les Indes néerlandaises dans les années comprises entre la fin du dix-neuvième siècle et le départ des Hollandais en 1950. Le rijsttafel. Evocation d'un « métissage culinaire » aux Indes néerlandaises , Jean Rocher, à paraître.

*Saint-Cyrien, Jean Rocher occupe le poste d'attaché de défense à Jakarta pendant près de cinq ans. Passionné par l'histoire de l'Indonésie, il collectionne les récits, les études, les biographies avec une prédilection pour les documents éclairant les périodes de transition, comme le naufrage de la VOC et les débuts de la colonie, la fin de la présence hollandaise et l'accession à la souveraineté nationale ou, plus proche, l'effondrement de l'Ordre Nouveau. Il a publié plusieurs articles et romans, dont Une Saison Indonésienne, chez Kailash (Paris). Il est membre de Pasar Malam.

Mardi 21 février, 19h30-23h00, Salle Capitan, Mairie du Ve, avec nos vifs remerciements, Place du Panthéon, 75005, RER Luxembourg.
Participation aux frais, buffet rijsttafel compris : 10€ membres Pasar Malam, 15€ non membres.

Vendredi 13 janvier 2006


IKFI Ikatan Keluarga Franco-Indonesia, l'association des familles franco-indonésiennespropose un dîner festif et amical auquel l'association Pasar Malam s'associe volontiers.

dîner festif et amicalVous en trouverez ci-dessous le programme détaillé. Réservez rapidement, les places sont comptées, ne manquez pas l'occasion de rencontrer les Indonésien(ne)s de Paris avec qui discuter, chanter et danser !

Attention : la soirée de janvier est réservée aux membres exclusivement.

Au programme :
- Ouverture de la soirée avec la danse de bienvenue Jembaran.
- Buffet : cuisine exotique, vin « Domaine de Java » et champagne.
- Danses et défilé de costumes traditionnels indonésiens.
- Chansons indonésiennes et françaises, accompagnées par Adrien AUBERT et ses musiciens.
- Bien évidemment, nous aurons une piste pour danser !