• Borobudur
  • Lukisan dinding Jogja
  • Gunung Merapi
  • Batik Indonesia
  • Taman Sari
  • Batik Indonesia

Activités 2011

Avril 2011

30 avril: lancement du 3e livre de la Collection du Banian : A travers les glaces de Djenar Maesa Ayu.

Djenar Maesa Ayu

*13 heures, déjeuner ensemble au restaurant thaïlandais (6 rue de Poissy, Paris Ve, m° Maubert Mutualité ou Cardinal Lemoine)
*15 - 18 heures, Librairie Sudestasie, 17 rue du Cardinal Lemoine, présentation de A travers les glaces, par Etienne Naveau, échanges sur l'expérience de la traduction, lecture à voix haute (de la nouvelle La patiente/Pasien) par Pascale Jacquemin, Sita Satoeti Phulpin, verre de champagne.

Mai 2011

L’association Pasar Malam et l’Ambassade d’Indonésie
Invitation au Pasar Seni dans un jardin !
Arts d’Indonésie : chants batak, danses balinaises, gamelan javanais, exposition de tableaux, de batik, de livres*
Danseuses de Legong, Srihadi Sudarsono (né à Surakarta en 1931) 
Samedi, 28 mai, de 17 à 22 heures, Ambassade d'Indonésie
Avec un buffet à l'indonésienne ...

17h00/22h00 – Entrée gratuite, Ambassade d'Indonésie, 47-49 Rue Cortambert, 75016 Paris, m° La Muette/ou Passy, bus 63

Juin 2012

Exceptionnel !

Samedi 25 juin de 17 à 23 heures

Kipas

Venez nombreux nous retrouver et admirer éventails et batiks Madura. Le produit des ventes ira à Sanggar Hali Bali, un endroit où les enfants peuvent d'apprendre gratuitement la danse balinaise.

Thé glacé et friandises indonésiennes vous attendront. 
Lemper, lumpia, risoles, klepon, kue lapis … Makin ngiler !

Septembre 2011

Assemblée générale du 28 septembre 2011, 19 heures

Novembre 2011

A l'occasion du 4e livre de la Collection du banian, avec un cocktail à l’indonésienne, venez fêter le baptême de

La quête de Semar
Dimanche 6 novembre à partir de 15 heures
Sudestasie 

17 rue du Cardinal Lemoine,
75005 Paris

Avec la traductrice Nathalie Ridwan Belin, qui présentera
La quête de Semar,
un conte philosophique javanais.
Et l'auteur de l'avant-propos, Michel Cazenave
Remerciements à Angela Kirstanto Dewulf et Hélène Poitevin qui ont facilité la naissance de cet ouvrage.
Champagne pour tout le monde !

Novembre 2011

Lundi 14 novembre 19h à 22h30
L'association Pasar Malam avisée du passage éclair à Paris de trois universitaires indonésien francophones, a le plaisir de proposer, avec le soutien de l'ambassade d'Indonésie, une rencontre avec
.Wening Udasmoro, Professeure à la Faculté des sciences sociales de l’Université Gadjah Mada et à l’Indonesian Consortium for Religious Studies, Yogyakarta
.Nasir Tamara, chercheur, docteur en sciences politiques, actuellement en poste à l'Institut de recherche d'Asie de l'Université nationale de Singapour
.Firmanzah, Doyen de la Faculté des sciences économiques de l'Université d'Indonésie (UI), Jakarta.
Indonésie : la vie privée des femmes, par Mme Wening Udasmoro 
L'Indonésie contemporaine et la religion, par M. Nasir Tamara
La situation économique actuelle de l'Indonésie, par M. Firmanzah

La réservation est indispensable, le nombre de places étant limité.
Lundi 14 novembre, 19h à 22h30
Librairie Sudestasie
17 rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris

15 novembre, selamatan au restaurant Indonesia, soirée à la mémoire de Pak Umar.

Avec, de 19h00 à 19h45, un mot de 
-M.Robert Aarsse, président par intérim de Pasar Malam, 
-M. Iwan Aumars, fils de Pak Umar, 
-Mme Anita Sobron, gérante actuelle du restaurant Scop Indonesia, 
-M. Soejoso précédent gérant d'Indonesia 
-M. Carlos Semedo, fondateur de l'association France-Timor Leste, 
Avec la projection de deux extraits du film de Carlos consacré au restaurant : l'interview de Pak Umar et du Président de Timor-Oriental, 
José Ramos-Horta qui rend hommage aux fondateurs d'Indonesia et évoque son passage au restaurant,

Avec, à partir de 20h15 heures, un diner nasi tumpeng,

Avec le danseur Rizki Ramdhani, la flûtiste Ratna Indira Priyadarsini Mamahit et le guitariste Aussie Andy Venmarchnanto.

La soirée selamatan au restaurant Indonesia, 15 novembre19 heures-22heures30

12 rue de Vaugirard, 75006 Paris, RER Luxembourg
25 euros tout compris, merci de réserver (afi.pasar-malam@wanadoo.fr
L'adieu à Pak Umar, mardi 15 novembre au restaurant Indonesia s'est fait en douceur et avec beaucoup de gaieté, musique, danse et anecdotes sur celui qui nous a réunis avec tant d'amitié.

Madame Ninon son épouse nous a rappelé pourquoi Pak Umar pour l'administration française s'appelait André Aumars ; c'est elle qui lui avait suggéré ce nom lorsqu'il avait exprimé le désir de rester au plus près de son nom d'origine : Aji Umar Said = A Umar S : Aumars à la française.

Mme Anita Sobron, gérante de Indonesia a illustré la force de conviction de Pak Umar au premier jour de fonctionnement du restaurant en calmant un client fort mécontent d'avoir mâchouillé un morceau de galanga, une plante aromatique poivrée et piquante. Il lui a fièrement annoncé son âge et lui a expliqué qu'une consommation quotidienne de cette racine protège efficacement d'un vieillissement précoce. Le client furieux est devenu un client fidèle ...

M. Robert Aarsse, président ad interim de Pasar Malam a encouragé les convives à se souvenir d'un Pak Umar humaniste, homme d'humour, homme d'amour, amateur de partage et d'harmonie.

M. Iwan Aumars, un des fils de Pak Umar, a raconté qu'un jour, en se promenant avec son père, à l'époque grand fumeur de kretek , ils rencontrent un très jeune homme qui lui demande une cigarette. Partagé entre l'envie de céder et le désir de préserver la santé des poumons du jeune homme, avec un sens consommé de la communication, Pak Umar, cigarette à la main, répond avec gentillesse, que non, hélas, il ne peut pas lui en donner. Car, en effet, il souffre d'un problème de respiration. Et ce qui ressemble à une cigarette est en fait un médicament prescrit par son médecin!

M. Soejoso, précédent gérant du restaurant, a partagé avec nous quelques souvenirs de Chine où dans les années soixante-dix il avait été exilé en même temps que Umar Said.
Il avait écrit un texte plus long, mais il n'a pas pu le lire entièrement, tant la soirée, trop courte, fut dense avec musique et danses, avec un extrait du film de Carlos Semedo sur le restaurant Indonesia montrant deux interviews. Le premier datant de juillet dernier interroge Pak Umar, tandis que, pour le second, Carlos s'entretient avec José Ramos-Horta ancien président de Timor-Leste.
Dans ce film Pak Umar raconte sa vie en France. Il explique comment grâce à l'aide d' amis indonésiens déjà installés ici et d'amis français, membres du Parti communiste et du Parti socialiste, il réussit à obtenir l'asile politique. Il exprime aussi sa satisfaction d'avoir fondé Indonesia, un lieu où les camarades, réfugiés politiques, pouvaient être secourus. Dans cet interview on le voit heureux et soulagé d'avoir pu assister à la reprise du restaurant par la nouvelle génération.

Décembre 2011

Pasar Malam a le très grand plaisir de proposer à ses membres 
un rendez-vous artistique, lundi 5 décembre, à 17 heures, à la villa Raffet, avec
Eko Nugroho, artiste peintre indonésien
Sandra Mulliez, collectionneuse d’art contemporain a rendu cette visite possible. 
C’est elle qui a mis à la disposition de Eko Nugroho (également présent à l'exposition ‘Transfiguration’ à l'espace Louis Vuitton, de juin à octobre 2011), l'atelier de la fondation Sam Art Projets (www.samartprojects.org), une fondation qui soutient un artiste choisi par un jury international en l’invitant 5 mois en résidence à la Villa Raffet à Paris et en produisant l’exposition qui y fait suite. Eko Nugroho est aujourd’hui exposé au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris.