• Borobudur
  • Lukisan dinding Jogja
  • Gunung Merapi
  • Batik Indonesia
  • Taman Sari
  • Batik Indonesia

L’affaire Ahok

jeu, 02/23/2017 - 21:10 -- admin

Avec
Anda Djoehana Wiradikarta,
Chercheur en management interculturel et enseignant à l’université du Havre, auteur de l’article Indonésie : l’affaire Ahok, blasphème ou islam instrumentalisé ? *

Vendredi 24 février, 19h30-22h30
Restaurant Indonesia
12 rue de Vaugirard,
75006 Paris

Le premier tour de l’élection du gouverneur et du vice-gouverneur de Jakarta a eu lieu le 15 février 2017. Un sondage du 27 janvier dernier  montrait que Basuki Tjahaja Purnama, familièrement appelé par son prénom chinois Ahok, gouverneur sortant, serait en tête avec près de 35% des intentions de vote, devant Agus Yudhoyono, fils de l'ex-président Yudhoyono, et Anies Baswedan, ex-ministre de l'Education du président Joko Widodo. Finalement Ahok a obtenu 43,08% des votes.
Au titre de l’article 156 du Code criminel indonésien, Ahok est en ce moment poursuivi pour "insulte à une religion" (penistaan agama) pour des commentaires tenus sur la sourate 5 du Coran, "Al Maidah", verset 51, qui enjoint les musulmans de ne pas "s'allier" à des juifs et des chrétiens.

Ahok, qui a succédé à Joko Widodo à la tête de la ville quand ce dernier a été élu président en 2014, est le deuxième gouverneur chrétien de la capitale depuis 1965 et également le deuxième Indonésien d’origine chinoise à accéder à ce poste. Le premier était le peintre Henk Ngantung, gouverneur de Jakarta de 1964 à 1965, sous Soekarno.

Ahok est très populaire et apprécié dans la capitale pour son efficacité dans la gestion d'un territoire de dix millions d’âmes, luttant contre la bureaucratie et la corruption des fonctionnaires. Et pour ses actions en faveur d’un salaire minimum, de la gratuité de l’éducation et de la santé, ou encore contre la congestion du trafic automobile.

Soirée complet

Soirée Ahok

Ce que le site du restaurant INDONESIA nous apprend:

Indonesia

Le restaurant INDONESIA a été fondé en 1982 par quatre Français et quatre Indonésiens, dans le but, à l’origine, de créer des emplois pour les réfugiés politiques indonésiens dont les diplômes n’étaient pas reconnus en France.

Cette entreprise avait plusieurs objectifs : l’insertion et l’intégration des réfugiés indonésiens, mais aussi promouvoir la culture indonésienne en organisant régulièrement des manifestations: expositions, danses, dîner-débat…


L’INDONESIA présente l’originalité d’être organisé en SCOP. Ainsi, l’entreprise, nommée SCOP Fraternité, appartient à tous les salariés qui jouent tous un rôle dans la gestion du restaurant. Contrairement aux entreprises traditionnelles, les SCOP ont la particularité de partager tous les bénéfices à l’ensemble de leurs salariés. Le restaurant rejoint en cela le gotong royong, une tradition d’entraide pratiquée depuis des siècles en Indonésie pour organiser, sans privilégier ni favoriser quiconque, les circuits de distribution d’eau dans les rizières. Après plus de trente -cinq ans d’existence, on peut dire aujourd’hui que le restaurant INDONESIA et la SCOP Fraternité sont une réussite. Ils représentent une expérience exemplaire de coopération entre des acteurs d’origines diverses et un mariage réussi dans le domaine de l’entraide.

Enfin, et surtout, l’INDONESIA est l’un des rares restaurants de Paris à proposer une cuisine indonésienne traditionnelle et il vous propose ainsi de découvrir ses saveurs originales et raffinées, dans un cadre mêlant ambiances traditionnelles et bistro ! 

Notre carte change toutes les deux semaines et notre cuisine est garantie 100% maison (et sans glutamate), fruits & légumes de saison, produits frais... La belle vie !