• Borobudur
  • Lukisan dinding Jogja
  • Gunung Merapi
  • Batik Indonesia
  • Taman Sari
  • Batik Indonesia

Le Banian n° 15, Juin 2013

EPUISÉ

Banian 15
Dessin couverture : Thomas Frisch

Sommaire

P.2 Johanna Lederer > Edito

Indonésie : Les sons d'un archipel

P.4 Christophe Moure
Deux ou trois choses sur le gamelan...
P.12 Slamet A. Sjukur 
L'année Debussy 2012 en Indonésie
P.17 Slamet A. Sjukur 
Le virus démoniaque (extrait), traduit par Anda Djoehana Wiradikarta
P.24 Éric Antoni
Ailleurs et maintenant
P.34 François Picard
Quelques clichés, quelques faits
P.41 Joss Wibisono 
Avoir le gamelan dans le sang, traduit par Pascale Sztajnbok
P.53 Bruno Messina 
Promenade musicale dans les paysages javanais
P.64 Odile Loiret-Caille 
Java mémoire, poème
P.66 Doni Ismanto 
Dangdut (Portfolio) 
P.72 Agastya Rama Listya 
Cinq compositeurs indonésiens de musique chorale sacrée, traduit par Pascal Lederer

P.86 Marie Le Sourd
La langue javanaise et le hip-hop
P.92 Ian Wilson
Le mouvement punk en Indonésie, traduit par Eric Antoni
P.104 Philip Yampolsky
La collection Musique d'Indonésie du Smithsonian, traduit par Agnès Maison
P.122 Dana Rappoport
Détails insipides ou découvertes décisives ? De l'importance des premiers pas (Flores)
P.142 Gérard Nougarol
La Musique des Wana de la Morowali
P.158 Chrisvivany Lasut 
Fleur de guitare, Les réminiscences d'Om Lius
P.163 Bodewyn Grey Talumewo
Musique et instruments de musique de Minahasa précoloniale et moderne, traduit par Dominique Maison

Lire à l'ombre

P.172 Joko Pinurbo
Hujan Kecil, Binar, Airmata, poèmes traduits par Odile Loiret-Caille
P.174 Nanda S. Gunawan 
Le français, langue exotique ? La java
P.176 Kunang Helmi 
Compte-rendu de lecture : Leila S. Chudori, Pulang
P. 181 Lydia Chaize 
Compte-rendu de lecture : Sonia Bressler, Java, raviver les mythes
P.183 Fakhrunnas MA Jabbar 
Un cerisier devant une véranda, une nouvelle de Riau, traduite par Pascale Jacquemin

Le Banian n° 15,
ISBN 979-10-91125-07-9
Juin 2013
Les sons d'un archipel
9 € sans frais d'envoi

Editorial

Johanna Lederer

Si, d'après des études scientifiques, la pratique de la musique rend plus intelligent, plus sensible - on comprend mieux les autres en captant plus précisément les intonations de leur voix - la musique est aussi l'art d'accommoder les pleins et les vides de notre vie.

Le Banian n° 15, consacré aux musiques d'Indonésie démontre justement cela. Les sons et les silences, le rythme et le tempo font partie de notre quotidien et accompagnent aussi bien les moments les plus solennels que les plus familiers.

La musique est fugitive. Croyons-nous. Mais rien n'est moins vrai, elle est non seulement un mode de communication, elle est aussi ce qui nous place dans le temps. Tous les bruits journaliers, qu'ils soient triviaux ou sublimes, les objets les plus divers, simples comme la voix ou nobles comme un gong d'un gamelan, sont inscrits dans nos mémoires et peuvent être reproduits quand on veut. Parfois même ils se produisent spontanément, quand on s'y attend le moins.

La musique, l'art le plus abstrait, relève de la création la plus durable que je connaisse. Elle est concrète, elle est réelle, précise, elle nous permet de voyager (voyez l'article sur les trésors sonores qu'est la collection musique d'Indonésie du Smithsonian par Philip Yampolsky ; celui sur la promenade dans les paysages javanais par Bruno Messina); elle nous permet de nous battre (voyez l'article sur les punks par Ian Wilson) ; elle nous aide à goûter mieux l'influence d'une musique « exotique » sur des compositeurs de musique classique européens (voyez les articles d'Eric Antoni, François Picard, Slamet Sjukur ou Joss Wisbono). Christophe Moure nous raconte le gamelan à travers un concours prestigieux.

Avec les délicieuses notes de voyages prises sur le vif par Dana Rappoport qui nous emmène à Flores, une incursion dans l'île de Sulawesi chez les chamans Wana de Gérard Nougarol et les chants du pays Minahasa décrits par Chrisvivany Lasut et Bodewyn Grey Talumewo, un moment poétique à Java avec Odile Loiret-Caille, un aperçu de la scène hip-hop à Yogyakarta où héritage culturel et ouverture sur d'autres formes de musique forment un heureux mélange (article de Marie Le Sourd), la carte musicale, la carte tout court se dessine sous nos yeux.

Et bien sûr, cette fois-ci encore, nous avons droit à une nouvelle inédite, empreinte d'humour et de nostalgie, Un cerisier devant une véranda de Fakhrunnas MA Jabbar, des poèmes (de Joko Pinurbo), des comptes-rendus de livres par Lydia Chaize et Kunang Helmi, ainsi qu'une contribution à la rubrique L'indonésien, langue exotique ? par Nanda S. Gunawan

Ce qu'il y a de mieux dans un Banian ?
L'invitation au voyage renouvelée tous les six mois !

 

Nous remercions Eric Antoni, Pascale Jacquemin, Pascal Lederer, Agnès Maison, Dominique Maison, Pascale Sztajnbok, Anda Djoehana Wiradikarta pour leur temps et l'énergie déployés pour traduire au mieux les articles qui nous sont parvenus en anglais et en indonésien.