• Borobudur
  • Lukisan dinding Jogja
  • Gunung Merapi
  • Batik Indonesia
  • Taman Sari
  • Batik Indonesia

Activités

Activités 2008

Décembre 2008

Le Banian n° 6, décembre 2008, 
« Sexe, pouvoir et nation », 
vient de paraître.

Banian 6

206 pages, 8 € (hors fais d'envoi). 
Frais d'envoi pour la France : 3 euros 
A commander par courriel : afi.pasar-malam@wanadoo.fr
Disponible aussi à la Librairie Sudestasie, 17 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

 

 

 

 

 

 

Dimanche 7 décembre 2008

De la sphère privée à l'espace public : autofiction ou image de soi revisitée ?
La part autobiographique dans l’œuvre littéraire.

Journée 2008

Troisième édition de la biennale des Dix heures pour la littérature indonésienne
A la Maison des Cultures du Monde, 101 boulevard Raspail, 75006 Paris

7 novembre 2008

Timor-Oriental, six ans après l'indépendance

Enfants en cérémonie, photo Christine Cabasset / Carlos Semedo
Enfants en cérémonie,
photo Christine Cabasset / Carlos SemedoConférence par Christine Cabasset, géographe, membre Pasar Malam 
et Carlos Semedo, président de l'association France Timor Leste 
(http://timor-france.blogspot.com/)

Vendredi 7 novembre 2008, 19h30-22h30
Mairie de Paris, salle des mariages - avec nos vifs remerciements à la Mairie du Ve arrondissement de Paris - 21 place du Panthéon, 75005 Paris, m° RER Luxembourg.
Entrée libre

 

Octobre 2008 - Salim

Nous avons perdu Salim, décédé lundi 13 octobre dans l’après-midi à l’hôpital.
C’était un artiste, un humaniste, un ami, généreux, drôle, d’une vitalité débordante,  et jusqu’au bout curieux des gens et des choses.
Toutes nos pensées vont à Hélène, sa veuve.

Salim
3 septembre 1908 Médan – 13 février 2008 Paris

Salim est né le 3 septembre 1908 près de Medan (dans l'actuelle Sumatra Nord), dans ce qui était alors les Indes néerlandaises, Salim part en 1919 pour les Pays-Bas, emmené par un couple germano-néerlandais qui veut le scolariser. Il termine le lycée en 1928. Il part pour Paris étudier la peinture à l'Académie de la Grande Chaumière. De 1929 à 1932, il poursuit ses études de peinture à l'Académie Fernand Léger.
Il fait connaissance des dirigeants nationalistes Hatta et Sjahrir en 1929 à Amsterdam. Cette rencontre le convainc de la justesse de la cause nationaliste indonésienne. Il rentre aux Indes néerlandaises en 1932 comme baby sitter avec la famille du beau-frère de Sjahrir, qui vient de terminer son doctorat en médecine aux Pays-Bas.
De 1932 à 1935, Salim travaille à la Java Neon Company à Batavia (aujourd'hui Jakarta), tout en aidant Hatta et Sjahrir à gérer la branche éducative du parti PNI et de sa revue Daoelat Ra'jat ("souveraineté du peuple").
Il retourne aux Pays-Bas en 1935 après l'arrestation de Hatta et Sjahrir et leur internement à Boven Digoel en Nouvelle-Guinée occidentale (actuelle province de Papua) par les autorités coloniales hollandaises. Il revient à Paris en 1936 pour mener la vie de peintre, allant souvent à l'Académie de la Grande Chaumière. Il retourne aux Pays-Bas en 1939 et participe à une exposition collective à Amsterdam. On commence à acheter ses peintures.
De 1940 à 1945, Salim participe à un groupe de résistants contre l'occupant nazi. Il fait des illustrations pour des livres et remet l'argent à la résistance. Il aide également des Juifs à se cacher.
L'Indonésie proclame son indépendance en 1945. L'année suivante, Salim revient à Paris, furieux de la politique des Pays-Bas qui cherchent à récupérer leur colonie. Il se rend à Sète, où il gère une auberge de jeunesse. C'est à Sète qu'il tient sa première exposition propre, en 1948. Il tiendra ensuite d'autres expositions, à Amsterdam, Paris, Jakarta, Genève. Il obtient des médailles dans différents festivals en France.

En 2005, du 24 janvier au 31 janvier, l'Association Franco-Indonésienne Pasar Malam a l'honneur de présenter une dizaine d'œuvres à la Mairie du Ve arrondissement de Paris.

10, 11 et 12 octobre 2008

Le 18e Salon de la Revue se déroulera les samedi 11 & dimanche 12 octobre 2008 à
Espace d'animation des Blancs-Manteaux, 48, rue Vieille-du-Temple, m° Rambuteau, 75004 Paris.
Ouverture du salon le Vendredi 10 en nocturne, de 21h à 23h. 

Notre revue semestrielle « Le Banian » y sera présente 
(pour trouver le stand, regarder sous la lettre « B »)

Pour de plus amples renseignements consulter www.entrevues.org

26 septembre 2008

Le rayon  manquant* ... trouvé !

Des livres sur l’Indonésie, Le Banian et un verre de l’amitié  (plus si affinités**), vendredi 26 septembre, dès 18h30.

*Terme inventé par Georges Voisset pour désigner la place de la littérature indonésienne dans le monde de l’édition et librairies françaises.

Librairie Sudest Asie, 17 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris,  M° Cardinal-Lemoine ou Jussieu, ou bus 86, 87, 89, 63,  67, 24.

27 juin 2008

La librairie Sudest Asie (qui diffuse déjà notre revue Le Banian)  ouvre le 27 juin 2008, avec l’association franco-indonésienne Pasar Malam, un rayon « Indonésie ».

La librairie Sudest Asie

(Presque) tous les livres sur l’Indonésie dont vous aviez rêvé sans oser y croire !

Librairie Sudest Asie pour découvrir Le Banian, le nouveau rayon de livres et d’artisanat d’Indonésie

17 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, 
M° Cardinal-Lemoine ou Jussieu, 
ou bus 86, 87, 89, 63,  67, 24.

Voir le plan d'accés sur le site de la RATP.

Vendredi 13 juin 2008

Les chrétiens d'Indonésie dans une démocratie à majorité musulmane 
Avec Setyo Wibowo, homme d’église,  philosophe et parfait francophone. 

Les chrétiens d'Indonésie dans une démocratie à majorité musulmane
Baptème dans la rivière Jordan, 
acrylique sur toile Yosef Darsane, Den Pasar, Bali

De 19h00 à 20h30, à la Maison des associations du 5e, 7 Square Adanson, 75005 Paris, M° Censier, entrée gratuite 
La soirée se prolongera dans un restaurant de quartier. Merci de préciser si vous souhaitez participer au dîner pour que nous puissions faire des réservations adéquates.  

Lundi 9 juin 2008

De la culture populaire dans l’Indonésie du début du vingtième siècle;
le keroncong* comme expression de la modernité.

Keroncong
Keroncong : Musique populaire pour voix, violon, guitare, ukulélé, flûte, banjo, basse, née dans une communauté de descendants d'esclaves de Ceylan de langue portugaise, que les Hollandais avaient fait venir à Batavia (Jakarta aujourd’hui) au XVIIe siècle. 

Pour voir et écouter sur www.youtube.com

Conférence en anglais, illustrée de nombreuses images et d’extraits de musique, parPeter Keppy, anthropologue culturel et historien

Lundi 9 juin 2008, 19h30 à 22h30, Mairie du Ve, salle des mariages, 21, place du Panthéon, 75005 PARIS. M° RER Luxembourg

Buffet indonésien

Réservation obligatoire. Participation aux frais 15€ membres et étudiants, 20€ non membres (buffet compris)
A régler par chèque à l’ordre de Pasar Malam, à envoyer à : Association Pasar Malam, 14 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris
Renseignements : afi.pasar-malam [arobase] wanadoo.fr / tel: 01 56 24 94 53

Mardi 20 Mai 2008

« En Indonésie l'Islam est un islam laïc, fondamentaliste ou réformiste ? »
Conférence par Rémy Madinier, historien, spécialiste de l'islam en Asie du Sud-Est

Jeunes musulmanes à la plage de Kuta (Bali)

Jeunes musulmanes à la plage de Kuta (Bali)
Photo © Peter Ward

Mardi 20 mai 2008, de 19h30 à 22h30
Salons de l'École française d'Extrême-Orient ( EFEO), 22, avenue du Président Wilson, 75116 PARIS. M° Iéna, ou bus 63, 32, arrêt Albert de Mun

Soirée animée par Hélène Poitevin -Blanchard
Buffet indonésien

A lire :
Indonésie : la démocratie invisible. Violence, magie et politique à Java, par Romain Bertrand, éd. Kharthala, 2002.
Les musulmans d'Asie du Sud-Est face au vertige de la radicalisation, par Stéphane Dovert, Rémy Madinier, éd. Les Indes savantes, 2003.
La fin de l'innocence ? L'islam indonésien face à la tentation radicale (de 1967 à nos jours) par Andrée Feillard, Rémy Madinier, Les Indes savantes, 2006.

Mercredi 9 Avril 2008

Soirée Poésie & Société avec Laksmi Pamuntjak et Goenawan Mohamad
Buru*, une île comme une autre ?

Laksmi Pamuntjak et Goenawan MohamadPhoto Goenawan par l'Ambassade de France, Jakarta

Il s'agit d'offrir une soirée de poésie indonésienne au public français. Fait assez rare, d'autant plus qu'il s'agit de deux poètes atypiques dans le monde de la poésie.

Laksmi Pamuntjak est poète, écrivain et nouvelliste. Elle a déjà été l'invitée de nombreux festivals internationaux.
A la fois profondément Indonésienne, elle est aussi déracinée et présente la particularité d'écrire aussi bien en indonésien qu'en anglais, sa « deuxième langue maternelle ». Son œuvre est imprégnée par l'histoire moderne de son pays et, en particulier, par la période sombre et sanglante des années soixante et soixante-dix.

Goenawan Mohamad est lui aussi poète, à l'œuvre foisonnante, écrivain prolifique, essayiste respecté, mais en plus il est célébré en Indonésie comme journaliste, défenseur intransigeant de la liberté de la presse. Il a fondé un journal national, une grande maison de la culture offrant théâtre, cinéma, lectures littéraires, et débats où la liberté d'expression occupe toujours une place d'honneur.
Enfin, la France a reconnu en lui un grand humaniste et l'a fait Chevalier des Arts et des Lettres en juin 2007

Ci-dessous leurs C.V.

*Buru est l'île indonésienne où furent emprisonnés les progressistes indonésiens sous la dictature de Suharto, sans jugement et dans des conditions extrêmes.

Mercredi 9 avril 2008, de 19h30 à 22h30, Salons de l'École française d'Extrême-Orient (EFEO), avec les vifs remerciements de Pasar Malam
22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, M° Iéna, bus 63, 32, arrêt Albert de Mun
Participation aux frais 15€ membres et étudiants, 20€ t.n. - comprenant un buffet indonésien.

Laksmi Pamuntjak

Laksmi Pamuntjak, née en 1971, est écrivain, essayiste, poète, nouvelliste, journaliste (culinaire en particulier). Après avoir terminé ses études brillamment (Etudes orientales, option Sciences politiques) à l'université de Murdoch, Australie, elle rentre en 1994 à Jakarta. Depuis, elle écrit régulièrement des articles sur la politique, le cinéma, la musique classique, la littérature, ou la gastronomie, pour des journaux ou des magazines comme Tempo Magazine, The Jakarta Post, The Daily Koran Tempo, Prisma (un magazine socio-économique), Djakarta!.

En 2001, elle crée en co-fondation Aksara, une librairie bilingue à Jakarta. Parmi les écrivains indonésiens contemporains, elle fait partie de ceux, très rares, qui écrivent aussi bien en indonésien qu'en anglais. Laksmi Pamuntjak est aussi une pianiste classique accomplie qui a représenté l'Indonésie et l'Australie lors des compétitions internationales.

Elle travaille en ce moment sur un court roman The Blue Widow (La veuve bleue), dont l'intrigue se déroule sur l'île de Buru, un goulag tropical qui a fonctionné pendant le régime Soeharto (1965-1998), où des communistes et des sympathisants du Parti communiste indonésien, réels ou imaginés, furent emprisonnés pendant plus de dix ans sans inculpation, ni jugement formels.

Œuvre

Tentang Tuhan dan Hal-Hal yang Tak Selesai (sur Dieu et des choses inachevées) de Goenawan Mohamad , traduit en anglais par Laksmi Pamuntjak sous le titre On God and Other Unfinished Things, Ed. Katakita, 2007
http ://www.laksmipamuntjak.com/publications/celebratingindon.htm
The Anagram, Ed. Katakita, 2006.
The Diary of R.S.: Musings on Art (Le journal intime de R.S. : réflexions sur l'art, un extrait est publié en français dans la revue Le Banian , juin 2007), Ed. Katakita, 2006.
Perang, Langit dan Dua Perempuan (La guerre, le ciel et deux femmes), Ed. Nalar Publishing House (en collaboration avec Freedom Institute), 2006.
Ellipsis, Ed. Pena Klasik, 2005.
Goenawan Mohamad : Selected Poems, introduction et une sélection de poèmes de Goenawan Mohamad traduits par Laksmi Pamuntjak. Ed. Lontar Foundation, 2004.
Celebrating Indonesia: Fifty Years with the Ford Foundation 1953-2003, (Célébrer l'Indonésie: cinquante ans avec la Fondation Ford 1953-2003), oeuvre collective avec Goenawan Mohamad (auteur principal), Andreas Harsono et Sandra Hamid), Ed. Ford Foundation, 2003
Jakarta Good Food Guide, 2001, 2002, 2003 Ed. PT Jayakarta Agung Offset

Goenawan Mohamad

Goenawan Mohamad, né en 1941, est autant militant pour la démocratie et la liberté d'expression, que journaliste, poète, écrivain, essayiste et dramaturge. Très jeune, vers 17 ans, il sait que sa vie sera dans les Lettres et commence à se faire publier (entre autres une traduction de poèmes de Guillaume Apollinaire), dans des revues littéraires. Aujourd'hui il peut s'enorgueillir d'avoir écrit une œuvre riche de très nombreux poèmes, livres et articles de journal.

Il est le fondateur du magazine Tempo (temps), qui a été interdit de publication deux fois, en 1994 et en 1999, sous Soeharto pour avoir critiqué le régime autoritaire. Rédacteur en chef de 1971 à 1998, il a écrit une chronique hebdomadaire Catatan Pinggir (notes secondaires) qui sont des commentaires et des critiques des « gros titres ». Au fil des ans, ces textes ont été compilés et publiés en six volumes.

Goenawan Mohamad est fondateur d' Utan Kayu Community, un havre, surtout pendant la période de Soeharto, où public et artistes de toutes disciplines ont la possibilité de s'exprimer librement et co-fondateur de Lontar, (une organisation qui promeut la littérature indonésienne, la traduit et la publie et réalise des documentaires sur les écrivains indonésiens). Il reçoit le prix CPJ International Press Freedom Awards en 1998, a été nommé Editeur de l'Année par le magazine World Press Review en 1999, en 2006 il reçoit le prix Dan David pour être un écrivain, un journaliste, un champion de la liberté d'expression, ainsi qu'une des voix internationales proclamant un Islam modéré. En juin 2007, il a été fait Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres et décoré des mains de Mme Catherine Boivineau, Ambassadeur de France en Indonésie.

Son oeuvre comprend entre autres :

Potret Seorang Penyair Muda Sebagai Si Malin Kundang (Le portrait d'un jeune poète comme Malin Kundang) (1972).
Seks, Sastra, Kita (Sexe, littérature, nous) (1980).
Setelah Revolusi Tak Ada Lagi (Lorsque la révolution n'existe plus) (2001).
Kata, Waktu (Mot, temps) (2001).
Eksotopi: Tentang Kekuasaan, Tubuh dan Identitas (2002), (une collection d'essais sur le pouvoir, le corps et l'identité).
Tentang Tuhan dan Hal-Hal yang Tak Selesai (2007), traduit en anglais par Laksmi Pamuntjak sous le titre On God and Other Unfinished Things (sur Dieu et des choses inachevées).

Lundi 21 Janvier 2008

« Concert de poèmes » avec le poète musicien balinais Tan Lioe Ie 

L'association franco-indonésienne Pasar Malam, avec le soutien de Winternachten*, annonce avec bonheur le passage à Paris du poète musicien balinais Tan Lioe Ie et propose un « concert de poèmes » unique.

Le lundi 21 janvier 2008, au restaurant Indonesia, 19h30
12, rue de Vaugirard, 75006 Paris, Metro/ Rer : Luxembourg, Odéon ou Saint-Michel
Dîner : 15€ environ

*Festival multiculturel qui a lieu aux Pays-Bas, tous les ans en janvier, réunissant artistes de différentes disciplines et de différents pays, voir leur site www.winternachten.nl

Un extrait de la soirée, la déclamation du poème « Exorcisme »,
à voir en vidéo.

Et aussi en 2008

Lundi 15 décembre 2008, à partir de 18h00.

Pour fêter ses 26 ans d’existence Soejoso Stéphane, manager, Umar Said et Pascal Lutz, fondateurs, et le Restaurant Coopératif Indonesia vous  invite au vernissage d’exposition de photos, extraites  du livre Indonésie de Patrick Blanche, à l’heure de l’apéro, avec cocktails à l’indonésienne et discours festifs.

Restaurant Coopératif Indonesia, 12, rue Vaugirard, 75006 PARIS
M°/ RER : Luxembourg, Odéon ou Saint-Michel. 
Tél. 01 43 25 70 22 - www.restaurant-indonesia.com

Indonésie de Patrick Blanche

Samedi 22 novembre 2008

Cité de la musique, Paris
L'Epopée du Ramayana I, Théâtre d'ombres wayang kulit (Indonésie)

L'Enlèvement de Sinta
Troupe Nggiri Kawasta (Kartasura), Groupe Sekar Wangi (Cité de la musique, Paris), Dalang Sri Joko Rahardjo marionnettiste et directeur musical
22 novembre 2008, 20H, Tarif 24 - 20€

A 15h00 : table ronde animée par Gilles Tarabout, anthropologue, avec la participation de  Christine Guillebaud, Catherine Basset, Stéphanie Khoury, ethnomusicologues.
17h30, projection du film Opera Jawa de Garin Nugroho.

Renseignements et billetterie : www.cite-musique.fr

Du mercredi 22 au dimanche 26 octobre 2008

INFINITA
Corée / Indonésie - Sen Hea Ha et le Taman Budaya Surakarta Dance Théâtre.


La danse classique indonésienne revisitée par une chorégraphe coréenne, à partir des « Pièces pour piano » du compositeur hongrois György Ligeti
Cette création chorégraphique, une véritable cérémonie du geste, explore les possibilités infinies de dialogue entre le raffinement des mouvements classiques de la danse javanaise et la musique contemporaine européenne.

A 20h (sauf dimanche 17h), Théâtre Claude Lévi-Strauss
Musée du quai Branly 37, quai Branly 75007, Paris 
www.quaibranly.fr / Tél : 01 56 61 70 00

Mercredi 1er octobre 2008

Micro-crédits, reconstruction et développement des villages à Klaten (Java Central)

Discussions mercredi 1er octobre avec Daryono, président de la LPMD - Fondation pour le soutien et l’autonomisation des communautés rurales dans le district Klaten, une région qui avait été gravement touchée par le tremblement de terre de 2005.

Iba Sudharsono, membre de Pasar Malam invite Daryono à venir nous parler de son organisation, forte de 170 membres et exposera les difficultés auxquelles se heurte la LPMD : après le tremblement de terre, la région souffre des inondations répétées, alternées de périodes de grande sècheresse, de la hausse du pétrole, mais aussi – comme en ce moment pendant la période du Ramadan - d‘une augmentation spectaculaire du prix des denrées de base (les prix augmentent de 100, voire de 200%).

Leurs activités comprennent :  
• La poursuite des réparations des maisons 
• Le prêt des micro-crédits, notamment aux petits commerçants ambulants. Tous les membres peuvent emprunter
Rp 500 000 (environ 35 euros) et rembourser en 10 fois. Cela semble peu, mais c’est une aide appréciable qui leur permet de continuer leur commerce et de nourrir ainsi leur famille.
• La formation des jeunes (permis de conduire, formation de couturière pour les filles en rupture scolaire (et certaines ont trouvé du travail grâce à cette formation), formation approfondie des jeunes paysan(ne)s en agriculture, pisciculture, élevage de cochons, etc.)
• Le développement de l'agriculture durable (culture du riz semi-bio, des légumes, du maïs etc.)
• Le développement de la musique et de l'art traditionnels

De 19h00 à 21h30, Maison des Associations du 4e arrondissement, 
30 Quai des Célestins, 75004 Paris (métro Pont Marie)
Merci de bien vouloir confirmer votre présence

octobre 2008

Les Éditions du Sonneur viennent de rééditer 
Boroboudour, Voyage à Bali, Java et autres îles de Roger Vailland
Plus d'informations et extraits à consulter sur : www.editionsdusonneur.com

Eté 2008

L'ambassade d'Indonésie nous signale le passage en France de quatre groupes de danses traditionnelles Indonésiennes en juillet et août 2008.

Sanggar Seni Budaya Kreisna - Papua
Festival de Gannat, 16 juillet-4 août 2008

Sanggar Bougenville - Kalimantan Barat
Festival Bray Dunes (près de Dunkerque), 11-18 juillet 2008

SMP Al Izhar Pondok Labu - Jakarta
Festival des Enfants du Monde, 11-19 juillet 2008, Saint Maixent

Ta'tum Production - Jakarta
Festival Port Sur Saone 10-18 août 2008

Du 17 au 21 juin 2008

Talents cachés d'Indonésie / Pelukis Dari Bali Tirai
Exposition « Avant l'été » 


10 rue Marie Stuart (Quartier Montorgueil), Paris 2e, Métro Sentier ou Etienne Marcel, de 11h à 19h.

Mercredi 11 juin 2008

Invitation à la Conférence Iéna du mercredi 11 juin 2008.
Intervention de Marijke Klokke (Université de Leiden) sur le thème :
« Interrelationships between the temples of Central Java »


De 12h15-13h30, à l'Ecole française d'Extrême-Orient, 22 avenue du Président Wilson, Paris 75116 (salons du 1er étage). Traduction simultanée en français.
Réservation au 01 53 70 18 34.

Programme complet sur le site de l'Ecole française d'Extrême-Orient : www.efeo.fr

Mercredi 4 juin 2008

Table ronde organisée par l'AFRASE (Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est) :
« Sciences sociales et sciences dures : Quelles collaborations en Asie du Sud-Est ? »
Mercredi 4 juin 2008, à 15h00, à l'Ecole française d'Extrême-Orient (EFEO), 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris (salons du premier étage). Métro Iéna ou Trocadéro.
Programme complet sur le site de l'AFRASE : www.afrase.org

Samedi 31 mai 2008

Journée de soutien à l’association Solindo (à partir de 16h00) 
Kinokho studio : 24/32 rue des Amandiers, 75020 Paris, M° Père-Lachaise

Programme

À l’heure du goûter pour les petits et les grands
• 16h00 Pâtisseries maison, thé de Java et orangeade.
• 16h30 Spectacle de marionnettes « Pongo et Peter » donné par l’association Monkey Hope : Pongo quitte son zoo pour retrouver sa forêt d’origine… Un spectacle poétique et drôle qui sensibilise petits et grands à la préservation des forêts primaires et des grands singes, en Indonésie. à partir de 3 ans. Durée 40 min environ.
• 18h30 Projection du premier documentaire de l’association Solindo « Quand je serai grand… » : Huit enfants Indonésiens présentant un handicap nous dévoilent leur quotidien avec humour et tendresse.
À l’heure de l’apéro
• 19h30 Apéritif offert.
• 20h30 Projection du film « Being Deaf » réalisé par Anouk Azar.
Solindo donne la parole aux sourds Indonésiens qui nous parlent de théâtre et d’engagement.
Regarder la bande annonce: http://kinokhostudio.blip.tv/#912706
• 21h30 Repas indonésien.
• 22h00 Danse balinaise « tarik pendek » par la danseuse Wulandari.
• 22h15 Extrait du spectacle « Quoi faire ? » donné par l’association Hai-lylyne.
Des sourds et des entendants prennent la parole et slam(ent) leur appartenance à la culture sourde.
• 22h30 « Dispositifs presque audibles », avec Ravi Shardja, Samon Takahashi et Vincent Epplay. Diffusions et installations sonores perceptibles.

Entrée 5 euros, enfant 2 euros. Entrée + repas 10 euros. 
Entrée + adhésion à l’association 18 euros
Réservation souhaitée au 06 64 12 22 69 / contactsolindo@hotmail.com

Dimanche 25 mai 2008

Venez tous participer à la Fête de la Ville de Fontenay-aux-Roses, dimanche 25 mai 2008 (dès 12h00), Parc Sainte Barbe, Avenue Jeanne et Maurice Dolivet, 92260 Fontenay-aux-Roses.

IKFI (Ikatan Keluarga franco-indonesia), l’association pour les familles franco-indonésiennes tiendra un stand de délicatesses et d’artisanat indonésiens et propose une démonstration de danses indonésiennes de 14h45 à 14h50 et de 16h20 à 16h30, dimanche 25 mai.

Halaman