Alors que la théorie HOS par exemple s’inscrit dans le cadre de la concurrence pure et parfaite, les nouvelles théories privilégient la concurrence imparfaite. Ronald Coase et Oliver Williamson (théorie des coûts de transaction), ; Oliver Hart (théorie des contrats incomplets), ; Armen Alchian, Harold Demsetz, Michael Jensen, Steven Cheung (théorie du nœud de contrats). En termes simplifiés, la théorie de la firme a pour but de répondre à … La théorie des droits de propriété et la théorie de l’agence tenteront chacune à leur façon d’apporter des réponses à cet épineux problème. théorique de la firme. l’explication de la subst itution de la firme au marché, dan s la théorie dites du « Hold- up » (Williamson, 1979, 1985 ; Klein, Crawfo rd, and Alchian, 1978). 3 INTRODUCTION La théorie des ressources et des compétences (désormais notée TRC) regroupe un ensemble de branches, principalement la « Resource Based Vue » (Wernerfelt, 1984, Barney, 1986), la Théories de la firme et des organisations UV GE20 2 1- Introduction (1/2) Firme : agent responsable de la production ... Différents développements théoriques dont la théorie des coûts de transaction (O.E. La théorie économique de la firme Le développement de la théorie de la firme est jalonné d'une série de controverses. 1) Conséquences de la séparation propriété / … D'où l'apparition des modèles de concurrence monopolistique ou de concurrence impar­ faite. La théorie néo-classique standard de la firme ØUne approche en terme de « boîte noire » 2 raisons: • La firme n’est pas l’objet d’étude central de la théorie néo-classique « L’économie s’intéresse à la forêt, la gestion s’intéresse à l’arbre » • La firme ne peut être appréhendée dans toute sa complexité Dans ce … Chapitre 1 : le cadre théorique de la gouvernance d’entreprise 12 On peut résumer la différence entre les approches contractuelles (la théorie de l’agence, la théorie des droits de propriété, la théorie des contrats incomplets…) et les approches par les compétences dans les … La théorie de l’agence repose sur une structure que l’on va résumer simplement. 1-7-4-1 La théorie des comportements de la firme en 4 concepts fondamentaux 19 1-7-5 La théorie des jeux de Morgenstern et de Von Neumann 19 1-8 L'école socio-technique 20 1-9 Le néo-taylorisme 20 1-9-1 Entreprises et psychopathologies 21 1-10 La « socio-analyse » des organisations 22 La théorie de la firme selon les droits de propriété a été développée par plusieurs groupe de recherche : . La théorie néo-classique de la firme ne se préoccupe pas de la nature des inputs de la fonction de production. Ces théories se recoupent largement. Dans les années 1930, on voulait rendre la théorie économique de la firme plus réaliste. Nous montrons que dans cette approche la spécificité de la firme n’est pas encore prise en compte de façon satisfaisante (2). La grande im portance donnée, Les nouvelles théories se présentent donc comme concurrentes de la théorie traditionnelle et prétendent expliquer ces faits, en utilisant de nouveaux outils. La théorie de la firme consiste en un certain nombre de théories économiques qui décrivent, expliquent et prédisent la nature de la firme, compagnie, ou corporation sa vie, sa conduite, sa structure, et son rapport au marché. Mots clés : théorie des ressources et des compétences, théorie de la firme conceptualisation, intégration verticale. théorie de l’agence qui généralise la notion de coût d’agence à l’ensemble des contrats de la firme, qui n’est alors qu’un nœud de contrat. 1. Williamson) Gouvernance comme ensemble des mécanismes de gestion des problèmes informationnels notamment avec la théorie de l’agence (ou théorie des incitations, ou modèle principal-agent, ou théorie des contrats, ce sont des quasi-synonymes).