Au contraire, la poésie d’un Yves Bonnefoy ou d’un Philippe Jaccottet ont toujours souci de clarté d’abord, mais d’associer le lecteur à l’expérience transcrite : du coup le poème n’est plus le lieu égotiste du sujet, mais le lieu où le poète entraîne son lecteur à sa suite. Yves Bonnefoy a d’abord fait des études de mathématiques, puis a étudié l’histoire des sciences et la philosophie. La psychanalyse s’intéresse pour cela de près au déchiffrement des rêves, à l’analyse des gestes anodins ou à l’interprétation des œuvres d’art, à travers lesquels se dit une partie inconsciente des désirs individuels. Il faut sans doute trouver des passerelles d’un poète à l’autre. On le voit notamment dans son poème « Une Charogne » tiré de son recueil Les Fleurs du Mal, poème qui lui vaudra le surnom de « prince des charognes ». Please read our short guide how to send a book to Kindle. Les fondateurs du surréalisme, que ce soit André Breton ou Louis Aragon, ont tous les deux travaillé auprès du front en soignant les soldats mutilés dans des tranchées. Yves Bonnefoy face à la critique contemporaine ... déconstruction littéraire représente aussi aux yeux de Bonnefoy la version extrême d'un courant de pensée qui se prépare depuis bien longtemps, et qui a énormément enrichi nos notions sur la langue : 1987 est l’année de publication de Ce qui fut sans lumière, recueil suivi de Début et fin de la neige en 1991 et La Vie errante en 1993. Commentaire littéraire : « Une Charogne » Baudelaire est un poète du XIXème (1821-1867) d’inspiration baroque. Il a notamment publié, dans "La Librairie du XXIe siècle", Lieux et Destins de l'image (1999), L'Imaginaire métaphysique (2006), Notre besoin de Rimbaud (2009) et L'Autre Langue à portée de voix (2013). « Hier régnant désert ». Il faut sans doute trouver des passerelles d’un poète à l’autre. Enfin, un poète allait traduire un poète. Entraînement à l’EAF. Yves Bonnefoy est professeur au Collège de France. Ayant souvent déjà parlé du premier sur ce blog, je voudrais aujourd’hui parler du second. Mais c’est une révolution qui passe par le langage, par la poésie. Sans livres et sans imagination, il lui apparaît rétrospectivement en retrait, comme absent du monde : un père frustre qui n'aimait qu'une chose, la terre à jardiner, un homme malade qui décède en 1936. Il ne faudrait toutefois pas négliger, par ailleurs, le contexte littéraire dans lequel cette rencontre a lieu : lorsque Bonnefoy commence à écrire sur le haïku, la pensée orientale a été, en France, « captée » par le courant des écrivains gravitant autour de la revue Tel Quel. L’un des poètes les plus proches de Bonnefoy, c’est son ami Philippe Jaccottet qui est également critique d’art, et traducteur de L’Odyssée ou de la poésie allemande comme Rainer Maria Rilke. Je viens d'apprendre le décès, survenu aujourd'hui, vendredi 1er juillet, d'Yves Bonnefoy, à l'âge de quatre-vingt-treize ans. Une conférence sur la parole poétique par Yves Bonnefoy. En effet, Les Fleurs du mal ont placé la mort au centre et à la fin du recueil. Le plus ancien de ces écrits est de 1988. C’est dire que le travail poétique se construit pour Yves Bonnefoy dans une situation de dialogue avec ses contemporains. Il est mort le 1er juillet 2016. 1Peu après la Seconde Guerre mondiale, Gaëtan Picon constate la manifestation d’un « réalisme poétique ». La meilleure citation d'Yves Bonnefoy préférée des internautes. Language: french. - Mercure de France, 1992, 108 p. Début et fin de la neige ; suivi de Là où retombe la flèche.Mercure de France, 1995, 67 p. En fait, Yves Bonnefoy inverse cette situation, en montrant que la poésie est bien au contraire un élan, un désir, une volonté de combler cette insatisfaction : pour le dire autrement, la poésie chez Yves Bonnefoy est bien souvent le rêve de la poésie. La référence est à la fois évidente (ce sont des grands mythes) et atténuée (on ne les cite que très rarement comme tels): il s’agit de rendre plus prosaïque les références mythiques, de les faire descendre de la culture érudite, pour donner à lire plus directement ces mythes dans leur fraîcheur. La poésie est un art du langage qui offre une utilisation maximale des ressources de la langue. Yves Bonnefoy est un poète, critique et traducteur français né le 24 juin 1923 à Tours en Indre-et-Loire. Dans la dédicace de son livre, il dédie d’ailleurs son ouvrage à son ami Théophile Gautier en le présentant comme des fleurs maladives. Yves Bonnefoy a publié des recueils de poésie, le mouvement et l’immobilité du Fossé, 1953; Désert Hier régnant, 1958 Pierre écrite en 1965, le leurre du seuil en 1975, début et fin de la neige, 1991. Poète, essayiste, traducteur, critique d’art, longtemps professeur au Collège de France, plusieurs fois pressenti pour recevoir le prix Nobel de Littérature, Yves Bonnefoy, né à Tours en 1923, est mort le 1er juillet 2016, à Paris, à l’âge de 93 ans. USASI CHATrERJEE American University, Washington, D. C. La restitution du « Sacré» dans la forme poétique : Paul Claudel et Yves Bonnefoy Dans r essai de Bonnefoy intitulé «L'Acte et le lieu de la poésie1 », la forme poétique claudélienne est parcourue dans la perspective de ce qui est désavoué, à savoir un «idéalisme négatif». On peut dire qu’il y a un avant et un après Les Fleurs du mal. Il est considéré comme un poète majeur de la seconde moitié du XXe et du début du XXIe siècle. Yves Bonnefoy confirme l’expression dix ans plus tard, en affirmant dans L’Acte et le lieu de la poésie que la poésie « revient aujourd’hui à un réalisme profond ». La traduction qu'Yves Bonnefoy donne aujourd'hui de Hamlet et de Jules César a été annoncée comme un événement littéraire (1). Yves Bonnefoy a été professeur d’université et il est élu en 1981 au Collège de France à la chaire d’études comparées de la fonction poétique. En 1953, il publie le recueil Du Mouvement et de l’immobilité de Douve puis, en 1958, Hier régnant désert, Pierre écrite en 1965 et Dans le leurre du seuil en 1975. Yves Bonnefoy « rêve de réunir peinture et poésie [...] pour qu'ensemble ils forment les deux pôles d'une même tentative d'élucidation du réel ». C’est un vaste et long mouvement qui prend naissance dans l’horreur de la première guerre mondiale et la prise de conscience que la société peut mener aux massacres et à la barbarie. La psychanalyse s’intéresse pour cela de près au déchiffrement des rêves, à l’analyse des gestes anodins ou à l’interprétation des œuvres d’art, à travers lesquels se dit une partie inconsciente des désirs individuels. Elle apprivoise l’invisible et l’éphémère et sait déceler en tout la trace de l’espérance. Il passe son enfance à Tours et ses vacances dans le Lot chez ses grands-parents, à St-Pierre de Tiriac. 70-103)1. » Que retient Yves Bonnefoy de la poésie baudelairienne ? Le désir du surréalisme est alors celui de changer le monde : mouvement qui s’identifie au mouvement de révolte de la jeunesse, à la volonté de mettre à bas une culture officielle trop étroite ou empesée. c.      Le culte des images : Ce titre est une citation de Baudelaire : « Le culte des images, mon unique, ma primitive passion. Il faut ainsi évidemment réfléchir au caractère visuel de l’image ( il faudrait mener toute une réflexion sur l’emploi des couleurs) dans la poésie de Baudelaire et de Bonnefoy, c’est-à-dire dans quelle mesure l’image poétique (métaphore, allégorie, comparaison) donne à voir, à se représenter. Mais, ce faisant, le sujet lyrique devenait envahissant, et semblait exclure son lecteur. Ouvrages d'Yves Bonnefoy : salle H, cote 84/4 BONN Ce qui fut sans lumière. C’est qu’il y a de sa part non seulement une grande fascination pour la peinture comme chez Baudelaire, mais également un passage de l’un à l’autre : la peinture inspire souvent des textes poétiques d’Yves Bonnefoy qu’il cite de manière évidente ou dissimulée. Il s’agit au contraire d’essayer de donner à son récit la couleur, la tonalité et l’effet d’étrangeté du rêve. Sans vouloir aucunement porter ombrage à Patrick Modiano, qui mérite amplement son Nobel, il reste que deux grands poètes contemporains francophones en méritent un depuis longtemps, Philippe Jacottet et Yves Bonnefoy. dans les années 1970, Yves Bonnefoy fonde avec quelques uns des artistes les plus importants de l’époque une revue de poésie et d’art. Depuis 1994, Yves Bonnefoy publie par fragments sa traduction des Sonnets. Du coup, il faut toujours s’interroger sur les transformations que l’écriture fait subir au tableau : ici la moquerie devient cri d’amour, le poète prend la place de l’enfant et non du peintre ; mais il faut également s’interroger sur la réalité des expériences évoquées. En 1953, il publie le recueil Du Mouvement et de l’immobilité de Douve puis, en 1958, Hier régnant désert, Pierre écrite en 1965 et Dans le leurre du seuil en 1975. L’Arrière-pays, Rome 1630 ou encore son monumental Giaccometti, biographie d’une œuvre en sont des exemples. a.      L’inscription historique du surréalisme : Yves Bonnefoy rencontre dans l’immédiat après-guerre le mouvement poétique le plus influent du siècle : le surréalisme. En fait, on retrouve la présence de la peinture dans de nombreux poèmes, et surtout dans l’un des plus célèbres : « Les phares », qui est une sorte de kaléidoscope de la peinture, une sorte de petit musée imaginaire du poète, qui donne une synthèse de ses préférences. in Christine Chollier, Jean-Michel Pottier, Alain Trouvé, dir. La poésie de Baudelaire dit ainsi le fugace, l’éphémère « A une passante », le corrompu « une charogne », l’éphémère. La forme retenue est irrégulière, puisqu’elle compte entre 14 et 20 vers libres, suivant toutefois une « découpe en toujours et seulement quatre strophes, l’une, la dernière, plus brève ». Il faut pour cela étudier attentivement l’emploi des pronoms car ils choisissent de préférence le « nous » au « je » (il faut penser également à l’emploi des apostrophes). Il y a tout un pan de l’œuvre d’Yves Bonnefoy comme critique d’art. Baudelaire d’une certaine façon en est mort, en répétant jusqu’à ses derniers jours le même crénom. Car nommer un mythe, faire une référence explicite, cela éloigne le lecteur qui ne la connaît pas : le retravail du matériau mythique va donc dans le sens d’une plus grande ouverture vers le lecteur. Cependant Yves Bonnefoy va progressivement s’éloigner du surréalisme. Article de Manuel de Diéguez paru dans Combat intitulé Yves Bonnefoy grand traducteur de Shakespeare. Le titre est en lui-même un instant accompli. D’une persévérance exigeante, vibrante et fraîche, sa poésie quête le réel et incite au rêve. Et notamment sur la question du rêve. Mais c’est une révolution qui passe par le langage, par la poésie. Yves Bonnefoy a lui-même consacré beaucoup de son activité à la traduction. Son œuvre multiforme et inclassable en a fait l'une des figures majeures de la vie littéraire et intellectuelle française depuis les années 1950. Yves Bonnefoy confirme l’expression dix ans plus tard, en affirmant dans L’Acte et le lieu de la poésie que la poésie « revient aujourd’hui à un réalisme profond ». Cependant, il reste … Voilà pourquoi, les récits en rêve d’Yves Bonnefoy reviennent si fréquemment sur la question du langage, sur l’espérance que l’on peut mettre dans les mots ou pas. L’essai littéraire: 1’exemple d’Yves Bonnefoy (sur Nerval, Baudelaire, Rimbaud et MaUarmé) Patrick Née (Universiré dc Poitiers) Yvcs Bonnefoy, qui viCOl dc reter en juin ses quaπe-vingr dix ans, n’est pas seulemcnt l'immensc poète doO[ J’éwnnan