Les forces armées algériennes comprennent également divers services interarmées placés sous la direction du chef d'état-major. Selon un rapport publié par le Congrès américain, daté du 19 décembre 2016, l’Algérie a signé entre 2012 et 2015 des contrats d'armement avec la Chine d’une valeur de 600 millions de dollars, contre des acquisitions entre 2008 et 2011, d'une valeur de 300 millions de dollars[66]. L’avancement d’échelon des Gendarmes : ... – aux militaires (autres que gendarme) ayant au moins 4 années de service dans l’armée, – aux réservistes de la gendarmerie nationale. Ce sont les Régions militaires qui sont touchées par cette nouvelle purge qui reflète les divergences au sommet de l'armée algérienne. Elle est le deuxième pays arabe le plus peuplé après l'Égypte. La dernière modification de cette page a été faite le 21 décembre 2020 à 01:05. L'Algérie fait face à de nombreux problèmes internes. Attributs et insignes distinctifs de tradition par armes et services. Malgré les positions algériennes sur le Sahara occidental, l'Africom et la loi sur les hydrocarbures, la Libye, la Syrie, l'absence du lobbying diplomatique algérien, qui a pourtant démontré son efficacité au moment où le pays était sous embargo et alors que les partisans du “qui-tue-qui ?”, ne pouvaient pas faire voter une résolution anti-algérienne, a créé la faille où sont venus s'engouffrer tous ceux qui avaient un compte à régler avec l'Algérie et ceux qui espéraient pour une raison ou une autre accaparer en toute légalité ou légitimité les richesses du pays[70]. Ces derniers disposent d'un armement léger certes, mais étaient extrêmement mobiles et efficaces. Dès 1962, Tindouf est le siège d'incidents. Dans cette optique, de nouvelles unités antiterroristes furent créées selon un schéma tactique plus flexible : le Groupement d'intervention spécial (GIS), l'Office national de répression du Banditisme, les Bataillons de Police Militaire (BPM) et le Centre de conduite et de coordination des actions de lutte contre les actions antisubversives (CCLAS). L’augmentation du budget de la Défense nationale en 2011 à plus de sept milliards de dollars, a permis à l'Algérie de signer une série de marchés d’armements d’une valeur de 16 milliards de dollars, dont deux marchés de 13 milliards de dollars avec la Russie, constitués de dispositifs de missiles, d’anti-missiles, de défense aérienne, de chars, et d'avions d’entraînement[49]. Général d’armée aérienne; Général de corps aérien Le chef d'état-major Ahmed Gaïd Salah vient de démettre 5 hauts gradés, dont 3 généraux-majors occupant des postes-clés au sein de l’appareil sécuritaire. Bien entraînée et surtout bien structurée l'Armée de libération nationale (ALN) prouvera son efficacité sur le champ de bataille et les moudjahidines, que l'ennemi considérait au début comme une poignée de rebelles, qu'il méprisait et sous-estimait, vont par la grâce de leur détermination et de leur volonté irréductible contraindre l'occupant à s'asseoir à la table des négociations, arrachant ainsi de haute lutte et par la force des armes, l'indépendance nationale. Ces unités, entraînées selon des méthodes coréennes, furent déployées dans les maquis dans des opérations de recherche-destruction, plus communément connues sous le nom de ratissages où elles étaient soutenues par des hélicoptères d'attaque au sol et des forces paramilitaires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les données dans le tableau suivant datent aussi de 2011[2]. Rattachée dans un premier temps au Commandement des forces aériennes sous forme d'une division d'arme. Appliquant les principes stratégiques de la guerre révolutionnaire, Armée de libération nationale (ALN) a constitué le fer de lance d'une lutte dont le peuple algérien est sorti victorieux" (Charte nationale. En 2020, l'Algérie comptait 45 millions d'habitants, soit 18,5% habitants au km2. Sous le colonel Houari Boumédiène (1965-1979), l'État et les dirigeants de l'armée ont été unis sous un régime autoritaire en apparence mais fort disparate à l'intérieur, mais après sa mort, les rivalités entre les factions au sein des élites militaires et politiques ont été un facteur majeur de la vie politique algérienne. Album de Photos. L'Algérie fait face à la multiplication des menaces non conventionnelles. Son effectif est d'environ 180 000 hommes. En début de fin de l'année 1962, l'armée a été restructurée en régions militaires (RM). Le retour de la paix civile permit à l'armée de revenir aux missions qui lui sont dévolues en premier lieu: la défense du territoire. », responsable ne signifie nécessairement pas être ministre. Cependant la fonction de chef d'État-major est de coordonner l'ensemble des activités militaires et de lutte contre le terrorisme avec le soutien des commandants des forces terrestres (CFT), aériennes (CFA), navales (CFN) et défense aérienne du territoire (CFDAT). La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2020 à 08:54. Ce qui la contraint à adapter une partie de son dispositif dans la précipitation dans un contexte difficile marqué par la disparition de l'URSS et l'embargo sur les armes auquel le pays fut soumis de la part de certains pays occidentaux pour avoir interrompu un processus électoral qui menait à la victoire des islamistes radicaux[12]. Pour la première fois, l’Armée nationale populaire (ANP) algérienne rejoint le club des armées capables de fabriquer leurs propres missiles. En mars 1993, l’organisation territoriale du CLAS est restructurée, avec la création de «secteurs opérationnels» couvrant plusieurs wilayas. En 1992, craignant l'installation d'un État islamique en l'Algérie, l'armée a arrêté des élections libres qui étaient susceptibles d'apporter le Front islamique du salut (FIS) au pouvoir. Elles sont composées de quatre grandes forces : S'ajoutent à ces quatre principales forces armées : Les forces terrestres algériennes disposent en 2011 d'un effectif de 130 000 combattants en service actif plus 150 000 réservistes[2]. Il accepte. L'armée ne put s'adapter à une situation à laquelle elle ne fut guère préparée que graduellement, non sans un bilan humain assez lourd. La frontière côtière entre les deux pays a toujours été l’oued Kiss séparant le Maroc de la Numidie (Algérie) au niveau de la commune de Saidia côté marocain et Marsa Ben M'hidi (Port Say) côté algérien. La hiérarchie se compose des groupes suivants : Les Forces armées algériennes, souvent appelées « Armée algérienne » dans le langage courant, sont la force militaire de la République algérienne démocratique et populaire chargée de la défense du pays et de la protection des intérêts nationaux de l'Algérie. Cet article répertorie les grades des officiers, sous-officiers et militaires du rang des Forces terrestres algériennes[1],[2]. Les unités militaires algériennes sont très actives le long de la frontière du pays avec le nord du Mali, où divers mouvements insurrectionnels opèrent. Peu après, l’armée marocaine tente d'occuper la ville, mais se replie après avoir découvert que l'armée algérienne contrôle déjà la région. L'offre est renouvelée en 1999. Loin des mythes et des bobards, Saphia Arezki en décortique le noyau central — un peu moins de 200 officiers —, et nous offre une synthèse sans précédent d’un sujet jusque-là mal identifié. Une année après l'offensive du Nord-Constantinois (20 août 1955), jour pour jour, le 20 août 1956 tenait le Congrès de la Soummam. L'Armée nationale populaire, nom officiel des forces armées algériennes, a entrepris un processus de réorganisation en quatre divisions interdépendantes en 1993, en plein milieu d'une insurrection armée. La façade centre (Alger), abrite la base de l'Amirauté, où se situe le siège du Commandement des forces navales. Le décret 02/208 du 17 juin 2002, portant nomination du deuxième gouvernement d'Ali Benflis, portait en son article 2 une précision de taille : « Le président de la République se charge des missions du ministre de la Défense. Reconduit à la nomination du gouvernement Ahmed Ouyahia, ce texte est venu, en réalité, préciser que le ministère de la Défense nationale (MDN), est aux mains du chef de l'État. D'autre part il met l'accent sur la nécessité d'organiser une armée nationale moderne par le biais du développement de l'Armée de libération nationale (ALN). Dans le même temps, les revendications socialistes du Front de libération nationale (FLN), trouvent un écho au Maroc avec l'Union nationale des forces populaires (UNFP) de Mehdi Ben Barka, qui exige une réforme agraire, une révolution des travailleurs, et une solidarité anti-impérialiste avec la révolution algérienne ; celui-ci doit quitter le Maroc en juillet 1963 à la suite de l'échec du « complot de juillet » contre le roi, dans lequel une faction de l'Union nationale des forces populaires (UNFP) est mêlée. L'ANP sera le premier client à l'export du Su-57 et sera le premier pays africain à déployer des avions furtifs de cinquième génération, dans le bassin méditerranéen seul l'Italie et Israël en possède[58]. Tant les forces armées que les insurgés islamistes ont été sévèrement critiquées par les observateurs extérieurs pour leur conduite de la guerre pour des motifs humanitaires et des droits de l'homme. Chacun d’entre eux chapeautait localement: la police (Sûreté), la gendarmerie, des unités de l’armée de terre et parfois des milices. La loi de finance 2014, votée en décembre 2013, prévoit un budget de 12,7 milliards de dollars uniquement pour l'aspect « fonctionnement »[47]. • Soldat : Il tire son origine de l'italien "soldare" c'est à dire qui reçoit une solde. Cependant, pendant guerre de Libye en février 2011, conflit dans lequel l'Otan était le principal belligérant, le statut géostratégique de l'Algérie demeurait incertain, voire menacé. Pour faire face à ses nouvelles missions : sauvegarder l'intégrité territoriale, préserver l'ordre public, faciliter le retour des réfugiés…, l'armée se devait de se réorganiser en comblant les vides laissés par le départ d'un nombre important de ses cadres vers d'autres institutions telles l'administration et le Parti, et d'opérer sa reconversion. Cependant, à l'indépendance de l'Algérie, et avant que cet accord ne soit ratifié, une coalition menée par Ahmed Ben Bella et soutenue par l'Armée de libération nationale (ALN) évince Ferhat Abbas du gouvernement. Elle est essentiellement versée sur des équipements militaires légers sous licences russe et chinoise fabriqués dans ses propres entreprises spécialisées, sous les commandes de la Direction des fabrications militaires (DFM). Ils constitueront l'armée de la République algérienne démocratique et populaire. Il s'agit de 14 EC 725 et 10 EC 635 pour la surveillance qui n'a pas abouti, puis également des frégates Classe Aquitaine dont 2 AVT (Action Vers la Terre) et 2 ASM (Anti-Sous Marin)[59]. Les missions de soutien sont assurées par les bombardiers. Des combats sporadiques persistent en 2009 avec des attaques à la bombe contre des cibles ponctuelles du gouvernement dans les grandes villes. Actuellement, l'Algérie est engagée dans un processus de modernisation de l'armée, qui comprendra l'introduction de nouveaux navires de guerre les plus modernes, des aéronefs et des avions de ravitaillement en carburant[7]. À la visite de la chancelière allemande Angela Merkel les 16 et 17 juillet 2008, les autorités allemandes souhaitent vendre des frégates Brême[61] et des avions de guerre à l’Algérie. Informe-toi pour rester sain. L'industrie militaire algérienne avant 2000 était modeste et non concurrente. Et afin de diversifier ses fournisseurs, l'Algérie a conclu en 2012 un contrat de 2,2 milliards d'euros avec l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems pour la livraison de deux corvettes MEKO. Pour faire face au monopole de certaines grandes puissances, à l'image des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de la Chine et la Russie, sur la fabrication et le transfert des armes, l'Algérie s'est engagée dans une stratégie de partenariat industriel, commercial et technologique, afin de promouvoir d'une part l'industrie militaire du pays, et de réduire d'autre part la facture d'importations d’équipements militaires. Deux ans après, en novembre 2009, il aurait de peu échappé à la mort, lors d’une embuscade de l’armée algérienne à Bouzguen, en Kabylie, rapporte le Cep. Général de corps d'armée Il s'agit d'un officier général. nécessaire]. Cette adaptation se fit graduellement, non sans de sérieux revers, mais sans remettre en question les fondements de la doctrine militaire fondée par-dessus tout sur la défense du territoire contre toute tentative d'invasion. À la fin 2007, des négociations algéro-russes ont eu lieu à propos du remplacement des Mig-29 SMT défaillants par des Su-30 MKA supplémentaires[52]. Elle est cependant érigée à partir de 1988 à la faveur d'un décret du ministère algérien de la Défense nationale, en Commandement des forces de Défense aérienne du territoire, sa principale mission est d'assurer la défense de l'unité et l'intégrité territoriale du pays, ainsi que la protection de son espace terrestre, de son espace aérien et des différentes zones de son domaine maritime. L'Algérie est un État du Maghreb bordé au nord par la mer Méditerranée avec un littoral de 1 200 km, à l'est par la Tunisie et la Libye, au sud-est par le Niger, au sud-ouest par le Mali et la Mauritanie, à l'ouest par le Maroc et le Sahara occidental. Les forces navales se composent d'un effectif qui est estimé à 6 000 hommes[2], qui se répartit suivant le schéma organisationnel, sur les différentes bases de la côte nationale, qui est divisée en trois façades principales. Le grade de général de corps d'armée est, dans l'armée française, le 3ème sur 4 dans l'ordre des officiers généraux. Pour l’armée algérienne, l’opération des FAR à El Guerguerate est une «agression». L'Algérie a eu des désaccords frontaliers de longue date avec le Maroc, en raison de la non-reconnaissance des frontières coloniales par le régime marocain[5]. L'Algérie dispose du plus gros budget de défense en Afrique[6]. Chapitre Défense nationale). L'organisation révolutionnaire par l'action armée qu'elle avait déclenchée provoque une rupture totale avec les vieilles méthodes d'opposition politique. L’Armée algérienne dispose chaque année d’un budget considérable dont le montant avoisine les 11 milliards de dollars. Toutefois, le pouvoir de l'armée dans le pays a formé également un binôme très complexe avec le pouvoir politique grâce à l'influence des services de renseignements à savoir le département du Renseignement et de la Sécurité, du moins jusqu'en janvier 2016 où ces services ont été complètement séparés de l'armée, sous le nouveau nom de DSS (Département de surveillance et de sécurité)[15]. Aussi, et dès le déclenchement de la lutte armée, les responsables politico-militaires de l'Armée de libération nationale (ALN) branche armée du Front de libération nationale (FLN), se sont attachés à mettre en place les structures de l'Armée. Si la revue El Jeich de l’armée algérienne a fait l’impasse sur la question du Sahara lors de son numéro de novembre pour se consacrer exclusivement au référendum sur la Constitution, des services administratifs et techniques ; des unités de garde et de protection, d’intervention, d’escorte et de parade, ainsi que des unités de soutien ; véhicules de combat, véhicules de transport de troupes, remorques porte-engins, camions-ateliers, moyens de réparation et d’évacuation, camions frigorifiques, moyens d’emport et de stockage d’eau, ainsi que du carburant, véhicules de transport du personnel et des camions anti-incendie, qui sont fabriqués par le constructeur algérien, Le contrat passé avec l'Allemagne de 2 frégates de, Matériel électronique de dernière génération, à usage sécuritaire et militaire, des appareils de communication tactiques et des radars de détection et de surveillance, fabriqués par l’usine de la, Signature d'un accord de partenariat en Algérie entre le Groupement pour la promotion de l'industrie mécanique (GPIM) du ministère algérien de la défense et le groupe émirati Tawazun, le 19/07/2012, pour la construction d'un véhicule blindé nommé, Création de trois sociétés à capitaux mixtes entre le ministère algérien de la Défense, le fonds émirati « Aabar Investments » et les sociétés allemandes, Signature d'un accord de partenariat en Algérie entre l'Entreprise des constructions mécaniques de Khenchela (ECMK) et l'émirati, Signature d'un protocole d'accord de partenariat industriel et commercial entre le ministère algérien de la Défense et le géant italien de la défense et de l'aéronautique. Le 19 juin 1965, un coup d'État militaire renverse le président président Ben Bella et porte le colonel Houari Boumédiène, alors ministre de la Défense, au pouvoir ; Ben Bella est emprisonné jusqu'en juillet 1979 puis assigné à résidence jusqu'à sa libération en octobre 1980. Le « programme de Tripoli » de juin 1962, adopté deux mois après l'annonce de cessez-le-feu prévoyait : « L'accession de l'Algérie à l'indépendance impose qu'une partie de l'Armée de libération nationale (ALN) revienne à la vie civile et donne des cadres au parti et que l'autre partie constitue le noyau de l'Armée nationale ». Les Hymnes de l'Armée. Avec le référendum constitutionnel algérien de 2020 le rôle de l’armée algérienne est élargi. Ainsi l’armée est explicitement autorisée à participer à des théâtres d'opération à l'étranger. Le colonel Boumédiène impose l'entrée de ses bataillons dans la capitale le 9 septembre 1962 et Benbella déclare: « L'Armée nationale populaire est à Alger, le Bureau politique a triomphé grâce au peuple[9]… ». Général de corps d’armée; Général de division; Général de brigade; Colonel; Lieutenant-colonel Chef de bataillon, Commandant; Capitaine; Lieutenant; Sous-lieutenant; Aspirant; Major; Adjudant-chef; Adjudant; Sergent-chef; Sergent; Caporal-chef; Caporal; 1ère classe; 2ème classe; Armée de l’Air. Depuis que l'intensité des combats majeurs a décru en 1998, l'armée a été engagée dans les tâches d'une armée conventionnelle, après plus d'une décennie d'actions anti-guérilla. Pour la première fois, une historienne s’attaque avec les armes de la science à un sujet tabou : l’armée algérienne. Les principales bases aériennes se trouvent à : Au sud les bases aeriennes de Biskra, de Ouargla, de Tindouf, de Béchar, de Meniaa et de Tamanrasset. Elle dispose également de nombreuses brigades et de régiments autonomes. Des Marocains travaillant en Algérie sont expulsés, ainsi que des marchands algériens travaillant à Oujda. Une stratégie qui avait permis à l'Armée nationale populaire d’assurer l'approvisionnement de certains équipements au moment où le pays était soumis à l'embargo sur les armes dont il avait besoin pour la lutte antiterroriste durant les années 1990. Durant les années quatre-vingts, l'armée connaîtra un développement considérable. L'appartenance des militaires des Forces terrestres à une subdivision d'arme, un service, un corps statutaire, un corps de troupe ou une école est représentée au dessus des marques de grade sur les fourreaux d'épaule par les attributs distinctifs, brodées sur drap de couleur. Attributs et insignes distinctifs de tradition par armes et services, Chef d'État-Major de l'Armée nationale populaire, Commandant des Forces terrestres algériennes, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grades_des_Forces_terrestres_algériennes&oldid=177652748, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. En matière d’armements, l’armée algérienne dispose de 551 avions de différents types, 880 tanks et 201 unités des forces navales de tout types; selon les données de GFP. La façade ouest abrite quant à elle la base navale de Mers El-Kébir, qui est de par sa position géographique, l'une des plus stratégiques en Méditerranée occidentale. La frontière terrestre algéro-marocaine est fermée depuis 1994. 24 août 2020 - Armée national Algérienne ( ANP) ,est le nom de l'armée algérienne depuis l'indépendance du pays le 5 juillet 1962. . Faisant face à l'émergence de nouvelles menaces géostratégiques et à la mutation de l'environnement géopolitique depuis la chute de Baghdad en avril 2003, les forces armées des deux pays se sont engagées dans la modernisation des équipements onéreux, tout en continuant à se considérer mutuellement comme une menace potentielle. Films. L'aviation procédait d'abord à d'intenses opérations de bombardement (utilisation du napalm) des maquis, puis l'armée de l'air déposait au moyens de ses hélicoptères les troupes d’élite de l’armée qui ratissaient le secteur suspect, les troupes régulières servant quant à elles à boucler le secteur sensible et à couvrir les opérations spéciales de l'armée. Au Soudan, des hauts gradés de l'armée vont être interrogés par une commission d'enquête indépendante à partir de mi-décembre concernant la dispersion d'une manifestation en juin 2019 a Khartoum qui avait entraîné la mort d'une centaine de personnes. Cette flexibilité dans l'utilisation des forces permit en premier lieu à l'aviation et notamment celle du transport de troupes et de matériel d'acquérir une capacité de projection assez éprouvée (en moyenne sur des distances variant de 600 à 1 300 km) et, en second lieu, l'usage d'une force interarmes opérationnelle compacte et assez intégrée. De plus, ayant dirigé des régions militaires importantes, ces généraux-majors ont leurs propres réseaux au sein de l’armée et pourraient, en coordonnant avec ceux des généraux limogés et arrêtés, torpiller le plan de Gaïd Salah, surtout que le peuple algérien a clairement signifié son opposition à la transition forcée que souhaite mener le "Général-Président". C'est ainsi qu'en 1986, elle a entrepris une opération de restructuration, reposant essentiellement sur la mise en œuvre de grandes unités mêlant puissance de feu et mouvement graduels, autrement dit les divisions de combat, équipées de systèmes d'armes très sophistiqués et autres équipements nécessaires à l'utilisation et à la maintenance de ces systèmes. Son insigne comporte 5 étoiles. Cela ne concerne pas uniquement les Algériens mais aussi des clandestins venus du Ghana, Niger, Nigeria, Zaïre, Cameroun, Sénégal, Burkina Faso… qui ont fait la traversée du désert exténuante pour débarquer en Algérie et puis de repartir vers l’Europe[69]. Dans un autre rapport publié par le même institut de recherche le 17 avril 2012, les dépenses militaires en Afrique ont été tirées vers le haut par l’Algérie, qui augmenté les siennes de 44 % (2,5 milliards de dollars)[46]. Et malgré cette panne financière, de nombreux accidents aériens et crashs ont endeuillé l’Algérie. L'Algérie aide la Tunisie dans sa lutte antiterroriste, tirant profit de l'expérience de l'ANP, la Tunisie qui fait face à une menace intégriste puisant sa force des groupes terroristes en Libye, un pays qui s'érige en un véritable foyer terroriste, menaçant aussi bien la sécurité de la région[71]. Toutefois, cet exercice s'avère toujours délicat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur le continent africain, l'Algérie est devenue depuis l'indépendance du Soudan du Sud le 9 juillet 2011, le 1er pays par sa superficie 2 381 741 km2, dont les quatre cinquièmes sont occupés par le Sahara[67]. En juillet 1962, la guerre de libération nationale connaît son dénouement. Ben Bella et les dirigeants de l'Armée de libération nationale (ALN) étaient de ce fait réticents à l'idée de rétrocéder le moindre territoire « libéré avec le sang de tant de martyrs » au Maroc et, après l'indépendance, ils refusent de reconnaître les revendications historiques ou politiques du Maroc. La professionnalisation des forces armées depuis le début de la décennie s'inscrit dans les priorités du plan d’action des responsables militaires algériens, lesquels s’atèlent à donner une nouvelle image de cette institution longtemps réputée pour être fermée sur elle-même. La stabilité politique pour laquelle le pays a payé le prix fort est appelée à demeurer la ligne conductrice de toute stratégie de riposte ou de sortie de crise. Les choix de politique étrangère suivies durant les années 1970 et 1980, notamment l'adhésion au front du refus (aux côtés de la Libye, du Soudan, de la Syrie et du Yémen entre autres) ainsi que son engagement actif dans le soutien des causes indépendantistes lui vaudra, bien des années plus tard, une prise de distance de la part de certains pays occidentaux et arabes. Les effectifs de ces différentes unités ne cessèrent d'augmenter entre 1993 et 1999 et représentèrent près de 10 000 hommes. Elle a pour mission la défense nationale et à la lutte contre le terrorisme, et a pour charge l'exercice des missions de police judiciaire, de police administrative et de police militaire[32]. En été 2008, selon les sources du ministère de la Défense à Moscou, les autorités russes tenteraient d'intégrer des bombardiers stratégiques de type Tu-160 et Tu-95 en Algérie, et dans certains pays au réponse du déploiement du bouclier antimissile (ABM) américain en cas d'une menace de guerre en Iran vers l'Europe et aux projets d'extension de l'OTAN[54]. Les activités de certains fils de hauts gradés de l'armée font l’objet d’enquêtes de la part de la gendarmerie et de l’armée. Initialement une armée populaire, elle se transformera, sans aucune aide externe, vers la fin du conflit en une véritable armée de métier dotée d'une solide expérience de la lutte contre les guérillas et dans les bombardements aériens tactiques. En 1994, en pleine guerre civile à l'issue incertaine, les militaires proposent à Abdelaziz Bouteflika de revenir au pouvoir. Lors de la visite du premier ministre français François Fillon les 21 et 22 juin 2008, et selon des sources, les autorités françaises souhaitaient vendre à l'Algérie des hélicoptères fabriqués par la société Eurocopter. Mon lieutenant!!! Ce plus haut grade de l'ANP, n'ayant été détenu jusqu'à cette date que par l'ancien chef d'état major décédé Mohamed Lamari. La marine algérienne s'est engagée par ailleurs à partir de l'année 2000 et à l'instar des autres composantes de l'ANP, dans un profond processus de professionnalisation, qui doit conduire au renouvellement du matériel suranné et à une réorientation de la formation du personnel suivant notamment les nouveaux objectifs qui ont été assignés par l'état-major de l'ANP à ce corps d'armes[30]. Ce schéma n'a jamais été exempt de tensions à l'exemple de l'annulation des élections de décembre 1991 ou de la démission de Liamine Zeroual de sa fonction de président de la république. En 2019, l'Algérie est classé deuxième client de l'Allemagne en matière d'armement avec un montant de 843 millions d'euros[64]. Le Commandement des forces de défense aérienne du territoire (CFDAT), est un corps d'arme qui constitue l'une des composantes principales de l'Armée nationale populaire.